#7 Pollution des océans (partie 2)

# 7 Les éco-tips, la pollution des océans due à la mode

A travers cette série d’articles, nous vous proposerons chaque semaine un éclairage sur l’impact écologique de la production de vêtements dans le monde. Avec LO NEEL, nous nous engageons pour la planète, notre Terre-mère qui nous accueille et nous héberge. Nous refusons de participer, de près ou de loin, à sa pollution, dégradation et destruction.

Il nous a semblé important de dénoncer les pratiques abusives mais aussi de proposer des solutions pérennes au quotidien. Nous espérons que ces informations vous permettront de mieux comprendre les dessous de la production de masse de l’industrie de la mode.

 La team LO NEEL vous accompagne également dans une prise de conscience individuelle écologique, en proposant à chaque article de cette série des éco-tips à réaliser au quotidien. En les suivant, cela vous permettra d’avoir un comportement et une consommation plus saine et éthique.

Voici l’eco-tips # 7  !

polyester recycle

85% des débris humains sur les plages sont des microfibres.

Solution : choisir des vêtements aux fibres naturelles ou recyclées.

eco tip débris humain

A travers les pièces LO NEEL, nous proposons une pluralité de matières innovantes. Elles sont toutes naturelles ou recyclées. Nous nous sommes assurées qu’elles aient été produites de manière saine et écologique. Ainsi, les fibres qui composent nos pièces sont organiques et ne peuvent, de ce fait, pas polluer la planète. Par exemple, notre robe ASCILLA a été fabriquée à partir de fibre de soja et elle est certifiée GOTS. Notre veste ANANAS SILVER a été produite à partir de cuir d’ananas, lui-même fabriqué à partir des feuilles de l’ananas qui ont été récupérées. Ainsi en revalorisant des déchets, de superbes matières peuvent naître. Enfin notre robe LALY est fabriquée à partir de viscose, qui est en fait du bois mort. La matière Viscose est également connue sous le nom de cachemire végétal grâce à sa douceur exceptionnelle.

Robe brodée fibre de soja
veste cuir argent vegan
robe noire brodée fleurs vegan

Nous pensons que l’été est la saison la plus dangereuse pour l’environnement. En effet le réchauffement climatique provoque de nombreuses sécheresses et incendies. Cependant ce dont nous avons le plus peur, c’est du comportement des vacancier.e.s. Il faut à tout prix bannir les bouteilles en plastique et les emballages. Chaque année des milliers voire des millions de ces objets sont jetés à la mer. Ces gestes participent à la destruction lente mais durable de l’écosystème marin. Nous pensons qu’il est nécessaire de responsabiliser les comportements. Il faudrait, pour cela, remettre le respect de la nature au centre de l’éducation.

Plusieurs associations environnementales existent, militent et agissent pour la planète. Nous vous conseillons de vous intéresser aux travaux et actions de Greenpeace, sans doute l’association écologique la plus connue mondialement. Si vous souhaitez vous engager bénévolement une partie de l’été, intéressez-vous à l’association Surfrider qui mobilise des personnes de tous âges. Ils organisent, tout au long de l’année, des battues sur les plages afin de les nettoyer des déchets abandonnés.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Se connecter

Close

Panier (0)

Cart is empty No products in the cart.



Language